Le marché de vin était et demeure encore florissant. La principale cause est la hausse perpétuelle de la consommation sur le plan international. Cela peut se justifier par la culture de raisin bio, un domaine qui attire réellement les partisans de vins écologiques. Pourtant, avant d’arriver dans un verre, le vin passe par plusieurs étapes dont certaines sont assurées par des viticulteurs. En quoi consiste réellement ce métier ?

Vigneron ou viticulteur ?

Ces deux notions prêtent à confusion à cause d’une superposition de leurs fonctions. En effet, un vigneron est celui qui s’occupe de la culture du raisin (donc de la viticulture) ainsi que de la transformation (vinification) de ces produits. En principe, un vigneron endosse le rôle de manager. Il est en charge de superviser l’aboutissement de ces étapes pour obtenir du vin.

Tandis qu’un viticulteur est celui qui est en charge de la culture des raisins et du ramassage ou récolte. En d’autres termes, le métier est limité par rapport au vigneron, mais il a aussi toute son importance.

Un viticulteur participe à la culture du raisin

Étant une personne de terrain, un viticulteur est celui qui contribue à la culture des raisins, pour y extraire le vin. Cela consiste d’abord à être naturophile. Obligé de passer beaucoup de temps dans les champs et les vignobles, il doit aimer la nature et passer du temps à l’explorer.

Souvent associé à un collecteur de raisins seulement, son métier ne se suffit pas seulement aux vendanges. Certes, il doit être présent lors de la période de récolte. Toutefois, sa présence est requise durant le processus de culture : de la préparation des terres à l’étape de la vendange.

Il est donc responsable de la faisabilité de la culture sur un terrain : voir sa fertilité, y contribuer si le cas contraire se présente. Après, il se charge de cultiver les semences et de veiller leurs viabilités. De plus, il élabore des supports pour servir de pilier aux raisins mûrs.

Pour ce faire, il entretient régulièrement les plants de raisins dans les vignobles pour garantir la possibilité de récoltes.

Un professionnel responsable de la vendange

Propriétaire de terrain ou employé, un viticulteur s’assure d’une production optimale des raisins cueillis dans les vignobles. Dans ce cas, il est responsable de la vendange, autrement dit de la cueillette des raisins mûrs.

À la fin de l’été, après que les couleurs des raisins passent du vert en une couleur plus foncée pour le vin rouge et plus clair pour le vin blanc. Il est également en charge du suivi de la maturité des raisins.

Ensuite, il discute de la commercialisation après la vendange, afin de rentabiliser au maximum la production. Une qualité qui s’ajoute est donc la capacité de négociation avec les clients qui veulent obtenir les raisins.

En résumé, son métier se limite à des activités sur le terrain. Afin de mieux assurer une production rentable et appuyant sur le long terme, un propriétaire est conseillé d’être à la fois le viticulteur et le vigneron.