Du champagne, il y en a pour tous les gouts et pour toutes les papilles. Même si vous ne cherchez pas à devenir un grand connaisseur de vin ou de champagne, il est toujours utile de connaitre certains vocabulaires et certains styles pour mieux apprécier vos champagnes. Aujourd’hui, nous allons vous expliquer la différence qu’il y a entre un champagne rosé et un champagne blanc de noir.

Le champagne blanc de noir

Son appellation prête parfois à la confusion, car c’est assez difficile de comprendre cette contradiction de couleurs.

Pour faire très simple, un champagne blanc de noir est un champagne qui est blanc d’apparence, mais dont le cépage utilisé pour l’élaborer provient de cépages à l’instar du pinot noir ou du meunier. C’est ce qui rend ce champagne très vineux et puissant.

Parmi ses caractéristiques, nous noterons une forte note de fruits noirs et de fruits rouges. Le champagne blanc de noir est considéré comme un champagne assez rare. Son goût rappelle un goût de vin de champagne.

La couleur du champagne blanc de noir est donc blanche, car lors de son élaboration, la peau des raisins n’a pas été macérée avec son jus. Ce type de champagne est recommandé à ceux et à celles qui aiment que leur champagne soit vineux et qui cherchent également une certaine puissance aromatique.

Parmi les Blancs de noir les plus réputés, nous citerons à titre d’exemple le champagne issu de chez Philipponnat Blanc de noir brut, les Beurys Ambonnay Grand Cru d’Eric Rodez ou encore Jean Laurent Blanc de noir Brut Millésime.

Le champagne rosé

Il existe deux manières d’élaborer le champagne rosé. La première, celle qui est plus répandue, s’obtient par un mélange de vins. Le champagne rosé s’obtient grâce à un mélange savant de vin blanc et de vin rouge.

Il est à noter qu’il s’agit du seul vin français, pour lequel il est permis de mélanger du vin blanc et du vin rouge. Si son élaboration semble assez simple à priori, il faut néanmoins noter que c’est dans le dosage du vin rouge et de la qualité de celle-ci que se démarquera le champagne rosé.

Pour obtenir un bon champagne rosé, il est indispensable de recourir à des vins rouges de qualité. Par ailleurs, sa coloration dépend également de la dose de vin rouge dans le mélange. La seconde manière d’élaborer le vin est par saignée.

Les jus sont macérés sur une courte durée de 8 à 12 heures avec la peau des raisins rouges pour obtenir sa couleur rosée. Cette méthode requiert un grand savoir-faire puisque la coloration ainsi que le résultat dépendent de la précision de la macération et de la quantité macérée.

Les champagnes rosés obtenus par saignée sont rares, mais excellents. Des producteurs comme Leclerc-Briant, Francis Boulard font partie des experts en la matière.

En ce qui concerne le goût, le champagne rosé est vineux avec des notes fruitées à la fraise ou la cerise. Ils sont assez puissants et aussi gourmands.