Pour un adepte du vin, le type et la forme d’un verre comptent réellement alors que, de l’extérieur, on ne catégorise cela que comme un caprice. En effet, les fans de vin comprennent que choisir un verre de vin relève sérieusement d’une étape cruciale avant la dégustation.

L’importance de la spécificité d’un verre de vin

Il faut noter que malgré la diversité de types de verres existants, un verre de vin comporte quatre parties obligatoires :

  • le buvant où l’on appuie ses lèvres pour y boire le contenu du verre ;
  • le calice comportant la cheminée et qui sert de canal pour arriver au buvant, en forme de ballon, ou tube, selon le type ;
  • l’épaule qui sert d’appui à la partie de l’épaule et la paraison qui est la masse calibrée de verre, servant de lien avec le pied ;
  • le pied : le support du verre dont la longueur et la rigidité dépendent du type de verre ;

Malgré certaines remarques, la taille de chaque partie compte. À l’exemple de la cheminée, qui aide à la concentration de l’odeur, l’épaule sert à mesurer la quantité de vin et la longueur. La forme du verre servira pour sa part dans l’action de tourner son verre de vin.

Quels sont les types de verre de vin

Tout d’abord, il faut noter que pour un vin blanc, c’est un verre de vin allongé disposant d’une cheminée en forme de ballon étroite. Quant au verre de vin rouge, il faudra miser sur un verre plus large, étant donné sa formalité (oui ! il faut tourner son verre pour faire ressortir les goûts et les tannins du vin).

  • Verre à champagne:

Ce type de verre correspond à une forme mince et large. Avec un buvant et une cheminée étroite, il concentre l’odeur et le goût. Nul besoin de le faire tourner, son contenu se boit tout de suite.

  • Flûte de champagne:

Communément appelé « flûte », il se présente sous la forme d’un calice plus large. Les types de vin bus dans ce verre sont les vins mousseux, les rosés mousseux aussi. Bref, les vins qui ont considérablement des bulles.

  • Verre de vin blanc:

Il peut être soit standard avec une forme adaptée : ni trop large, ni trop grande, ni trop petite pour pouvoir assembler les goûts et les arômes contenus. II y a aussi les types de verre pour le rosé ou bourgogne qui constituent la noblesse des vins et qui ne devraient être pas servis dans un verre trop petit.

Ceux pour les vins blancs seront plus volumineux que ceux qui sont classés standard.

  • Verre à vin rouge:

Il existe aussi pour les vins rouges : les verres à vin rouge standard, ceux pour Bourgogne et ceux pour les Bordeaux. La première catégorie correspond à une forme basique. Il dispose d’un calice en forme de tulipe et est assez volumineux.

Le second possède pour sa part une forme de ballon plus élargie et qui ne verra son contenu être rempli qu’à son tiers de volume. Dans le cas des vins rouges de qualité comme le Bordeaux, le volume rempli ne devra pas dépasser le huitième du volume du calice.