order augmentin kamagra without prescription buy plavix
 

Vin Terre Net

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Suivez_VTN_sur_twitter 
Accueil Les vins du moment... Saumur-Champigny: Clos Rougeard "Le Clos" 2006
Envoyer
Saumur-Champigny : Clos Rougeard « Le Clos » 2006
 
clos_rougeardDomaine mythique s'il en est, bien plus à la hauteur de sa légende que d'autres propriétés abusivement (à mon goût) réputées de Touraine et d'Anjou en blanc. A ce jour,  j'avoue qu'en rouge le Clos Rougeard ne m'a pas encore déçu. L'histoire, on la connaît tous ou presque. Une  longue tradition familiale (huitième génération aux commandes), un grand-père qui a contribué largement à la légende par ses vins encore vivants et son charisme, un père qui fut un des seuls à refuser les produits de synthèse dans les années 70, et deux fils, Charly et Nady, l'un gouailleur et l'autre plus posé, mais à la culture du grand vin et de l'excellence chevillée au plexus. Des tronches, des uniques, des innommables, des sacrés, avec leurs moustaches d'une autre époque. Et donc toujours pas de chimie dans les vignes, des sols travaillés, des rendements bas, des vinifications classiques et de longs élevages, deux hivers durant dans des caves fraîches de tuf, qui ne varient tout au plus que de deux degrés sur une année. C'est tout. Et ça donne ?
A l'ouverture, pour la première cuvée de rouge, celle que l'on nomme le Clos, en 2006, un grand nez fumé-épicé, rehaussé d'un élevage top classe complètement mêlé au vin, évoluant sur des nuances de pivoine, de poivron grillé, de bois de santal et d'encens. Le lendemain le vin évoluera sur des notes archétypiques de graphite et d'écorce d'orange séchée, d'une noblesse de parfum assez saisissante. La bouche est ce que l'on peut appeler une grande bouche, en ce sens que le vin est complètement fini, comme son tanin, mûr, raffiné par le fût. Vin vraiment long, langoureux, très savoureux, civilisé, d'une force d'expression contenue mais présente, avec une densité qui ne trompe pas sur les rendements du domaine. La douceur tactile, la grâce, n'ont d'égaux que la noblesse du goût. Il se suffit à lui même et on le savoure complètement dans un grand verre, le buvant autant au nez qu'au palais. C'est presque trop bon, et l'on n'ose imaginer les Poyeux et le Bourg de la même année.
Chapeau bas, et bien heureux que de telles bouteilles et vignerons existent encore, car ça, c'est du vin de garde qui sera toujours bon !

 


Le 14/12/2017 à 21h06
Copyright © 2017 Vin Terre Net. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.